Vièrge Marie de la résidence du Parc Sainte-Marie d’Etagnac

https://www.openstreetmap.org/way/126131774

La statue surmonte la tour-clocher qui relient les deux corps de bâtiments de la Maison Sainte-Marie, construite dans les années 1880 à l’initiative du comte Arthur Dupont (propriétaire à l’époque du château de Rochebrune).
Elle mesure plus de 3m de hauteur et pèse environ 800 kg.
A l’origine, la maison Sainte-Marie était un orphelinat, l’orphelinat de l’Immaculée Conception, confié aux Sœurs de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul. Mais faute de pensionnaires, l’orphelinat est fermé en 1900. En 1905, le comte Arthur Dupont décide de faire don de la Maison Sainte-Marie à l’évêque d’Angoulême afin qu’elle serve de maison de retraite pour les prêtres âgés, impotents ou infirmes du diocèse d’Angoulême et des diocèses limitrophes. La maison de retraite ouvre en 1907, sous la direction du curé d’Etagnac et la gestion des Sœurs de la congrégation Notre-Dame-des-Anges de Puypéroux. La maison de retraite fonctionne bien jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale. A partir des années 1960, le nombre de prêtres pensionnaires diminue de façon importante et en 1970, il n’y a plus de pensionnaires.
A partir de 1971, elle devient une maison de repos pour personnes âgées puis, après des agrandissements et des modernisations dans les années 1980 et 1990, elle est devenue une maison de retraite ou EHPAD.
Aujourd’hui, les bâtiments anciens abritent des logements pour des personnes âgées valides. A l’arrière, un bâtiment neuf a été construit dans les années 2000 pour y installer l’EHPAD proprement dit.

Source : le Pays d’art et d’histoire du Confolentais – Communauté de communes de Charente Limousine (Hommes et monuments d’Etagnac d’André Berland)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code